Wolf's Legend
Venez vite partager le quotidien de ces êtres si différents dans cette Guerre de territoire et de traditions... Cette aventure n'attend plus que vous !


Le Royaume d'Isktaar, lieu en pleine évolution, ces Loups et ces Hommes n'attendent que vous.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prologue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Night Fall
Fondatrice
Fondatrice
avatar

Messages : 176
Date d'inscription : 23/04/2015
Age : 21
Localisation : Auprès de mon maître.

Vos Personnages
Groupes: Varians
Informations:
Réputation:
1/1  (1/1)

MessageSujet: Prologue   Ven 12 Juin - 0:42


Prologue
❝La Terre des Loups. C'est ainsi qu'on la nommait autrefois.❞


CHAPITRE I ▬ L'Âge d'or

Deux Déesses, Lor' et Krei', respectivement Déesse de la Lumière et Déesse de l'Obscurité, protectrices des Loups, décidèrent de créer, au centre du Royaume d'Ikstaar, une terre où leurs protégés pourraient vivre en paix, à l'encontre du Dieu Unique, leur père, qui n'y voyait qu'un caprice de plus de ses deux filles. Mais les loups refusèrent, prétextant que ce monde se ferait à son tout happer par les Hommes, création du Dieu Unique.

Les Déesses, orgueilleuses, n'abandonnèrent pas leur idée. Elles enfantèrent cinq loups. Trois mâles, du nom d'Eok, Avodd et Lucius. Et deux femelles : Ludmina et Avena. Elles les déposèrent dans ces terres et les élevèrent, leur octroyant différents pouvoirs : Eok était détenteur d'une grande connaissance et d'Oeil de Lynx : il pouvait voir l'avenir ; Avodd était le plus fier et le plus orgueilleux des cinq, il possédait la Force des Titans : rien ne lui résistait ; Ludmina était la plus chatoyante et la grâce de Lor' la touchait plus que les autres : elle pouvait dégager une douce lumière dont la chaleur était capable de tout réchauffer et de tout adoucir ; Avena possédait l'agilité et la célérité, grâce de Krei' : les falaises et les rivières n'étaient plus un obstacle pour elle ; quant à Lucius, il possédait ce que personne ne pouvait posséder : le Hurlement de Ralliement, capable d'appeler à lui les autres loups. Mais il ne s'en servit pas, ne voulant briser cette unité entre eux. Lucius était l'aîné des cinq loups. Il était à la fois la vie et la mort, la sérénité et la rage, le tout et le néant.

Les années passèrent, trois pour être précis. Durant ce temps, des sentiments naquirent : Eok et Avena s'attiraient mutuellement, tout comme Avodd et Ludmina. Seul Lucius désira rester seul contrairement à ce que voulaient les Déesses. Il bénit les deux couples et se retira, parcourant seul cette Terre des Loups, croisant de temps à autre les deux couples qui finirent par devenir deux familles. Face à cette joie, Lucius se sentit bien seul. Il voyait ses neveux et ses nièces grandir, ces deux familles unies et bien qu'il connaissait leur affection pour lui, il se sentait seul. Il hurla pour la première fois aux abords de la Terre bénie et nombreux furent les loups qui répondirent à son appel.

En moins d'un an, trois meutes se formèrent sous la protection des cinq loups désormais nommés les Cinq Sages. Chaque dominant octroyait un peu de son pouvoir à sa meute. Et enfin, après dix années de solitude, Lucius trouva l'amour en la personne d'Illis, jeune louve des Terres des Hommes. Le temps s'écoula mais rien ne semblait changer : la grâce des Déesses leur donnait l'immortalité. Les premiers enfants d'Avodd et Ludmina furent les premiers à partir, vingt ans après leur naissance, pour découvrir le monde des Hommes, bien vite suivis par ceux d'Eok et Avena. Aucun ne revint et le chagrin accabla les meutes. Ce n'est que trente ans après leur disparition que les deux couples donnèrent naissance à quatre enfants : Sylve et Terok pour Avodd et Ludmina ; Albard et Gymli pour Eok et Avena. C'est également au même moment que Lucius et Illis eurent leurs héritiers : Raïjin et Yume, nommaient selon les origines de leur mère.

Tout semblait être pour le mieux dans ce monde... Mais tout se gâta et la Terre des Loups, lieu d'idylle et prospère, allait être détruit.

code (c) crackle bones




CHAPITRE II ▬ L'Embrasement

Cela commença peu de temps après la naissance des petits. La Cité de Nurmendir venait de finir d'être construite à l'orée de la Terre des Loups. Seule la sombre forêy d'Ysengard séparait les Hommes des Loups. Lucius et les quatre Sages traversèrent la forêt pour observer la cité. Les Hommes paraissaient paisibles et serein... Mais ils étaient accompagnés de nombreux loups, certains aussi grands que des bœufs. Ils ne tardèrent pas à comprendre que leurs enfants disparus avaient trouvé les Hommes. Pire encore : on les avait accouplé avec d'autres canidés, chiens et loups, pour créer ces nouvelles races.

Mais il n'y avait aucune trace d'eux malgré le fait qu'ils soient bénis : étaient-ils morts ? Enfermés ? Le chagrin les regagna. Mais la haine appelant à la haine, Lucius refusa d'envoyer les guerriers, comme le souhaitaient Avodd et Avena. Eok et Ludmina se rangèrent à son avis, ne souhaitant pas voir couler plus du sang des leurs ou donner une occasion aux Hommes de les débusquer. Ils se retirèrent de nouveau dans la Terre sacrée, mettant néanmoins en place des patrouilles pour surveiller les frontières. Avena finit par se ranger aux côtés des autres Sages. Mais Avodd, orgueilleux, ne cessait de ruminer, se glissant à la frontière, observant, grognant, hurlant...

Sa rage s'intensifia lorsque les Hommes, avides de terrain, brisèrent des arbres d'Ysengard, les laissant choir à leurs côtés, ne s'occupant que de la terre. Il hurla, appelant ses guerriers mais personne ne vint : il ne possédait pas le don de Lucius. Avodd, impuissant, contempla le début de la Désolation.
 
Mais son hurlement avait été entendu, par les loups des Hommes qui commençèrent à tourner leurs regards vers la forêt et à s'agiter.

code (c) crackle bones




CHAPITRE III ▬ L’Ère de la Désolation

L'Âge d'Or prit fin à cet hurlement et l’Ère de la Désolation débuta. Les Hommes, avides et envieux, observaient cette Terre sacrée. Ils mirent dix mois à se frayer un chemin dans la forêt d'Ysengard. , prévint Lucius et les trois meutes se préparèrent.

Les Hommes, de leur côté, créèrent le premier Conseil, composé de sept hommes : Malgor et Irgor, les jumeaux diaboliques ; Krâal, le Barbare ; Serenel, le « Doux » – ce surnom venant de son lieu de naissance ; Fabius, le mage ; Telenek, le Constructeur de la Cité ; et enfin, le chef de ce Conseil, Dün le Démon. Tous étaient sombres et violents, la Guerre était leur motivation et ils y répondaient de bon cœur. Ils préparèrent la bataille, voyant avec les dompteurs de bêtes comment attraper un maximum de ces loups bénies. Eok, dont le pouvoir s'intensifiait durant l'Ere de la Désolation, vit dans l'avenir de cette bataille, l'anéantissement de tous... Mais au cœur de cette destruction, un espoir perdurait. Un espoir dont le prix était élevé... Il en parla aux quatre autres Sages et ils acceptèrent : ils étaient prêt à tout pour sauver les leurs.

Le lendemain, alors que la bataille allait s'engager, les 7 leaders des Hommes s’avancèrent, confiant, sur le chemin de la Forêt d'Ysengard avec une maigre escorte. Dans les ombres des fourrés, les Cinq Sages attendaient... Dès que les Hommes passèrent près d'eux, ils engagèrent le combat. Avodd fût le premier à se lancer : sa grande taille et sa force eurent vite raison des plus faibles. A ses côtés, Avena et Lucius fendaient comme deux lames jumelles ceux qui résistaient à Avodd. Eok et Ludmina finissaient ceux qui avaient encore la force de se relever. Sous la surprise, les 7 Conseillers ne surent que faire et regardèrent le massacre de leur escorte, incrédule face à l'audace des Cinq dominants.

Krâal fût le premier à réagir, fonçant sur Avodd, hache en l'air ! Cette dernière s'abattit sur l'épaule du loup qui gronda de douleur avant de planter férocement ses crocs dans la jugulaire de l'homme, se vidant peu à peu de son sang... Bien que se sachant perdu, Avodd plongea en direction de Telenek qui eut beau se défendre, la puissance des Titans ayant raison de lui. Pendant ce temps, Avena attaqua Fabius dont la magie semblait inutile face à la vitesse de la louve. Eok et Ludmina, eux, s'occupèrent tant bien que mal des deux jumeaux. Lucius, lui, fit face à Serenel. Alors qu'Avodd plongeait progressivement vers son dernier sommeil, emportant avec lui Krâal et Telenek, Ludmina tomba sous les coups de Malgor, qui pris la fuite avant qu'Eok ne puisse le tuer, comme il venait de le faire avec Irgor. Les deux âmes sœurs se regardèrent, sourirent et s'évanouirent, voguant vers Lor' et Krei'.

Avena, blessée, réussit malgré tout à avoir raison de Fabius. Lucius, quant à lui, avait gagné son combat, Serenel gisant à ses pattes alors que sa gueule dégoulinait encore de son sang. Seuls restaient Malgor et Dün qui avaient lamentablement fui. Les trois Sages survivants se jetèrent à leur poursuite. Mais avant qu'ils n'y arrivent, une flèche siffla dans l'air et Eok, qui avait déjà vu sa fin venir, poussa sa dulcinée, recevant en plein dans son œil droit cette flèche mortelle destinée à Avena. La louve, folle de chagrin, se jeta sur l'archer qui n'était autre que Dün, le perfide ! Avant que Lucius ne la rejoigne, Malgor fondit sur lui, lame à la main. Elle se planta dans le flanc du loup qui gémit et hurla : c'en était fini des Cinq Sages, mais il pouvait encore appeler à la rébellion des canidés des Hommes ! En réponse à cet hurlement, Malgor enfonça plus profondément sa lame, laissant entrevoir, caché sous son manteau, une boule de poil noir : Yume ! Lucius sut alors qu'Illis, et peut-être même Raïjin, avaient péris... La Rage s'empara de lui et il se planta lui-même encore plus sur cette épée, de sorte à atteindre le cou de l'homme : il le maudit de tout son être.

Il ne serait plus Homme, il serait une bête, à jamais maudite. Malgor cria, laissant tomber Yume sur le sol. Le louveteau piailla et regarder son père lâcher prise et tomber à son tour : il ne se relèverait plus. Plus loin, Avena gisait à côté du corps inanimé de l'homme Démon. Malgor, quant à lui, s'enfuit entre les arbres d'Ysengard, ne ressemblant plus à un Homme. La petite boule de poil se blottit contre son père alors qu'une main l'attrapait et la fourrait dans un sac.

Ainsi prend fin la Dynastie des Cinq Sages. Ainsi commença l'Aube des Hommes.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wolfslegend.forumactif.org
 
Prologue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Prologue
» Prologue du film 16 Pokémon L'éveil de Mewtwo
» Prologue d'une étrange histoire.
» L'Épilogue du Prologue [One-Shot]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wolf's Legend :: Au commencement... :: Règlement et contexte :: Contextes-
Sauter vers: